Mar 06/07 | 1/2 Finale
Mer 07/07 | 1/2 Finale
Sam 10/07 | Petite Finale
Dim 11/07 | Finale

Football, EdF, Magazine

Réagir | Réactions (0) |

Thuram ne veut plus d'Evra

Publicité
  • Partager cet article :

Lilian Thuram s'est montré très critique à l'égard de Patrice Evra (Panoramic)

par Vincent Duchesne (Sport24.com), le 02/07/2010

Membre du Conseil Fédéral, Lilian Thuram a demandé ce vendredi que Patrice Evra, capitaine de l'équipe de France lors du Mondial 2010, ne soit plus convoqué sous le maillot bleu !

Les joueurs de l'équipe de France ont un devoir d'exemplarité. En Afrique du Sud, la ligne jaune a été plus que dépassée avec notamment cette fameuse grève de l'entraînement le 20 juin dernier pour protester contre le renvoi de Nicolas Anelka. Et ça, Lilian Thuram, du haut de ses 142 sélections, ne peut l'accepter. Présent ce vendredi au Conseil Fédéral en tant que représentants des sportifs d'élite, l'ancien international a eu le droit de parole devant ses pairs. Au même titre que toutes les personnes présentes en Afrique du Sud, Jean-Pierre Escalettes, Raymond Domenech et Jean-Louis Valentin. «Quelqu'un dont nous avions besoin et qui a été très brillant dans ses interventions. Il a marqué les esprits, a confié le président démissionnaire de la FFF lors de sa conférence de presse. Il sait de quoi il parle».

Evra a manqué de respect au maillot
Et Thuram n'a pas mâché ses mots devant le Conseil Fédéral. Pour le recordman des sélections sous le maillot bleu, ce sont avant tout les joueurs qui sont responsables du fiasco sud-africain. «J'ai demandé personnellement ce matin que les joueurs soient sanctionnés durement», a-t-il expliqué au micro de RTL. Mais attention, «ce ne sont pas tous les joueurs qui sont en cause», a toutefois précisé Thuram. Car l'ancien défenseur du Barça ne le sait que trop bien, certains n'ont fait que suivre et ont finalement subi les décisions catastrophiques de quelques «meneurs». «Dans n'importe quel groupe il y a des leaders et des gens qui suivent, et d'autres qui ne sont pas d'accord et qui n'osent pas dire non». Et à ce sujet, un homme est particulièrement dans la ligne de mire de Thuram : Patrice Evra, capitaine frondeur en Afrique du Sud. Le Guadeloupéen n'y va pas par quatre chemins et a d'ailleurs lancé une mini-bombe devant les journalistes : «J'ai demandé que Patrice Evra ne revienne plus jouer en équipe de France car je pense que quand vous avez une telle responsabilité, que vous êtes capitaine de l'équipe de France, il y a un minimum de respect à avoir du maillot de l'équipe de France, un minimum de respect à avoir envers tous les gens».

La FFF et Domenech épinglés
Pour Thuram, le mal est fait. Et rien de ce que fera Patrice Evra ne pourra modifier l'image désastreuse laissée par ces grévistes d'un jour : «Ce n'est pas parce que vous jouez bien au football que l'on peut vous pardonner et je pense qu'il y a des choses impardonnables». Les joueurs sont donc clairement pointés du doigt. Mais cela n'empêche pas Raymond Domenech et la FFF d'en prendre aussi pour leur grade : «Quand les joueurs s'enferment dans le bus, et que c'est l'entraîneur qui lit le communiqué, cela montre que l'entraîneur n'est plus respecté. Les joueurs ont été incapables d'assumer certaines choses», a noté Thuram avant d'ajouter : «Le problème venait du manque d'autorité (de Domenech), pour que les joueurs restent des joueurs. Le pouvoir a pu être pris par les joueurs parce qu'il n'y avait plus d'autorité de la Fédération sur le sélectionneur. Raymond Domenech était un employé de la Fédération, s'il n'a pas fait ce que lui demandait la Fédération, elle aurait dû réagir».

Derniers commentaires

  • Aucun commentaire n'est disponible

Ajouter un commentaire

En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit sur Sport24.com

* Champs obligatoires

Publicité
Service
Partenaire

Fil Info

A Lire Aussi

Les Blogs

Accueil du blog BRP HD - Le sport, plein écran
Dernières notes du blog

› Lens-PSG : Cavani, nouvelle victime de la...

› Le PSG veut (enfin) réhabiliter Cavani :...

› Lloris vs Mandanda : vers une nouvelle guerre...

› France-Portugal : Varane et Pogba, la classe...

123<<